Nouveautés

Historique et état actuel du système RPL en France 

Le système actuel de validation en France est le résultat d’un long processus historique qui a ses racines dans les années 1930 et a commencé à être officialisé après la crise économique des années 1970. L’augmentation du chômage a accéléré le développement de l’apprentissage tout au long de la vie modulaire et le passage des certifications formelles à des résultats d’apprentissage pouvant être acquis indépendamment de l’environnement d’apprentissage et devant être évalués et validés (ECAP – Evaluation des compétences et aptitudes professionnelles). En 1985, la première initiative relativement largement répandue et systématique dans le domaine de la validation s’appelait «Validation des acquis professionnels». Elle constituait une exemption pour l’entrée dans l’enseignement supérieur et jetait de bonnes bases pour le développement ultérieur de la pratique de validation. Des investissements importants ont été réalisés pour développer des normes éducatives (référentiels) et les formuler de manière à permettre leur validation (résultats d’apprentissage basés sur des pans d’activités professionnelles). En 1991, la logique d’évaluation et de reconnaissance des aptitudes et compétences a été renforcée par la généralisation du bilan de compétences. Ce dispositif, bien que centré davantage sur l’orientation professionnelle et ne faisant pas partie intégrante du processus de validation, a mis en évidence l’importance d’une offre d’orientation complexe et professionnelle pour favoriser la valeur personnelle et sociale de la validation. En 2002, le processus de validation a été étendu à près des deux tiers des 18 000 certifications différentes existant en France et l’ensemble du système a été renommé Validation de l’acquis d’expériences (VAE) – «Validation de l’expérience antérieure», afin de mieux refléter le caractère holistique. des parcours individuels.

Aujourd’hui, le système RPL en France met davantage l’accent sur la validation sommative, l’objectif ultime étant d’obtenir une qualification formelle complète. Il n’y a pas de différence entre la certification acquise dans le cadre de l’éducation formelle et la VAE. La VAE est devenue un droit légal pour tous ceux qui ont au moins trois ans d’expérience – Un décret de décembre 2002 a instauré le droit des travailleurs à un congé payé de 24 heures pour se lancer dans un processus de validation. Toutefois, ce délai est souvent insuffisant pour un processus d’orientation complexe requis pour la préparation du dossier de validation personnel. Les certifications atteignables sont classées dans le catalogue RNCP et sont attribuées par différents organismes (ministères, établissements de formation, chambres…).

Au cours des dernières années, le système a été réformé: l’accès à la VAE a été élargi (un an seulement d’expérience est requis) et les activités volontaires comptent également.

Environ 13 000 diplômes sont délivrés chaque année par le biais de validation (2% du total des certifications délivrées), dont environ 24% dans le secondaire inférieur, 24 dans le secondaire supérieur et 52% dans le supérieur. Malgré le large éventail de diplômes accessibles par la VAE, les 20 diplômes les plus ciblés représentaient 70% de toutes les validations en 2012. Les branches les plus ciblées se situent dans les secteurs des services sociaux, de la santé et autres: soins aux enfants, cuisinier (CITE 3C), baccalauréat commercial ou administratif, opticien, hôtelier, technicien en industrie, électro-technicien et qualifications spécialisées telles que la comptabilité et l’éducation spécialisée.

L’équipe du projet au Ministère de l’Education

14.04.2019

Notre équipe de projet a effectué une visite au ministère de l’Éducation nationale à Ankara le 19 avril 2019. Le projet a été présenté à M. Süleyman Akgül, chef du département de l’apprentissage par le travail et aux experts travaillant dans ce département. L’éventuelle coopération pour la diffusion du livrable 3 du projet (Guide VAE) a été discuté et livré pour être examinée par des experts nationaux au sein du ministère. Une fois approuvé, le guide sera distribué (version électronique) aux centres d’enseignement et de formation professionnels concernés.

Notre projet a été présenté au «séminaire In-VET» à Dublin.

03.04.2019

Le projet VIVARPL a été présenté lors du séminaire sur la formation professionnelle organisé par l’Union des enseignants d’Irlande le 25 mars 2019. Ce séminaire a donné des exemples de bonnes pratiques en matière d’enseignement et de formation professionnels aux pays participants (l’Espagne, l’Irlande, l’Allemagne, la Suisse et la Turquie). Salim Kocabas, de l’équipe de projet, a présenté le système turc de validation et le projet VIVARPL. Pendant le séminaire, des bulletins de projet ont été distribués aux participants. Après le séminaire, les possibilités de mise en réseau ont été discutées lors d’une table ronde.

Après le séminaire, une visite d’étude organisée par Ikaslan Gipuzkoa de Bask en Espagne avec l’organisation du Syndicat des enseignants d’Irlande à Dublin et de l‘Institute of Technology, ainsi que le célèbre Trinity College a été réalisée (TUI).

Le coordinateur et les partenaires du projet VIVARPL ont tenus leur troisième réunion à Chalon Sur Saône en France.

10.03.2019

En tant que coordinateur et partenaires du projet VIVARPL, nous avons tenu notre troisième réunion à Chalon Sur Saône en France. Lors de la réunion qui a duré deux jours, nous avons évalué nos dernières activités et planifié nos opérations futures. Le discours d’ouverture de la réunion a été prononcé par le conseiller régional de Bourgogne. Renaud Jacquinet et dit qu’il sera heureux de fournir toute information demandée.

La réunion du projet s’est déroulée les 6 et 7 mars 2019 au sein du CIBC BOURGOGNE SUD, Chalon-sur-Saône.

À la fin de la réunion, nous avons visité le lycée viticole de Beaune, dépendant du ministère de l’agriculture en France. Après un bref exposé sur les autorités scolaires, nous avons visité les fermes et les lieux de travail appartiennent à l’école. Nous avons examiné la récolte et les outils agricoles utilisés à l’école.

Notre premier livrable «Analyse des besoins» a été finalisé.

03.03.2019

Le but de cette étude était de comprendre les besoins en matière d’accessibilité et de certification en Turquie et en Bulgarie après des adultes âgés de 24 à 50 ans.

L’analyse des besoins montre les problèmes rencontrés par les candidats individuels pour atteindre les fournisseurs de VAE, ainsi que les taux d’accessibilité en fonction de l’âge, du sexe, de la profession et de données démographiques types.

Vous pouvez accéder à ce rapport dans le menu „Livrables“.

Nous avons présenté notre projet au conseil des enseignants à Pendik
02.10.2018

Nous avons été invités à la réunion du conseil des enseignants de la ville de Pendik, organisée dans le but de partager notre expérience du processus de soumission et de mise en œuvre du projet Erasmus + le 02.10.2018.

Nous avons également fourni des informations sur le système VAE et la certification des compétences conformément aux engagements pris dans le cadre de notre projet.

Première mobilité réalisée à Dublin
27.09.2018

Nos partenaires de projet envoient leur personnel suivre une formation de court durée à Dublin. Les participants des pays partenaires ont suivi une première formation sur le système de VAE et ont découvert le système irlandais.

Anne Murphy, Ray English et Gereva Hackett du DIT, Mme Martha Needham du Donegal ETB, ont donné des informations sur le système irlandais de validation. Carina Ginty, Ph.D., de l’institut de technologie Galway Mayo, a participé à un webinaire et présenté des projets sur le système de validation et leurs propres implémentations.

À la fin de la formation, les participants à la mobilité et à la réunion se sont rendus au centre de formation de Ballyfermot. Le centre a présenté le nouveau système d’apprentissage irlandais, élément complémentaire important du système de validation.

Réunion de projet tenue à Dublin
27.09.2018

L’équipe du projet VIVARPL s’est réunie à Dublin pour une réunion de deux jours. La réunion a été ouverte par le président du Teachers Union of Ireland, M. Seamus Lahart.

La réunion a eu lieu à William Norton House, le centre du syndicat des travailleurs de la communication, les 26 et 27 septembre 2018. À la fin de la réunion, les participants se sont réunis avec les participants à la mobilité, au stade et au musée CrokePark, l’un des symboles nationaux d’Irlande.

La direction du centre d’éducation publique de Kartal continue de rendre visite aux parties prenantes.
04.07.2018

Le centre d’éducation publique de Kartal (KHEM) procède à des visites des parties prenantes afin de les informer et de rechercher une coopération pour les activités à venir. Étant donné que notre projet repose sur la diffusion, nous nous soucions des relations avec les parties prenantes et les entreprises travaillant en tant que fournisseur de certificats RPL. En tant que coordinateur de projet, KHEM a accepté de collaborer avec 4 fournisseurs de validation à compter de juin 2018.

Notre partenaire REDVET a rempli les questionnaires.
03.07.2018

L’un de nos partenaires – REDVET (www.redvet.org.tr) – a finalisé le remplissage des questionnaires de avec environ 120 participants en réunion face à face. La recherche vise à déterminer les moyens et le niveau d’accès à la validation. La recherche se concentre sur les obstacles rencontrés par les fournisseurs de validation pour atteindre des candidats individuels. Une fois l’enquête terminée, elle sera publiée ici dans le menu des livrables.

Nous avons tenu notre première réunion à Istanbul

La réunion de lancement du projet VIVARPL a s’est tenue à Istanbul avec nos partenaires d’Irlande, de France et de Bulgarie. Lors de la réunion, la validation des acquis a été discutée et l’engagement du projet a été identifié à nouveau.
Le travaux ont été ouverts par M. Ali Rıza Aka de la Direction du Ministère de l’Education du district de Kartal. Dans son discours, il a souligné l’importance de la certification pour les adultes, en attirant l’attention sur les besoins du district en matière d’emploi.
Les activités dans le cadre de la mise en œuvre du projet, les buts et les objectifs du projet ont été discutés et planifiés en détail lors d’une réunion de deux jours.
Au cours de la première journée, l’équipe du projet a fait une excursion du phosphore en bateau avec un dîner pour renforcer l’esprit de travail commun.

Nous sommes sur le point de lancer le ballon.

Notre réunion de lancement aura lieu à l’hôtel Pendik Greenpark les 8 et 9 février.